Site Meter

samedi 22 février 2014

Pascal Ménage : le Best Of de ses attaques contre Jean Germain...

Pascal Ménage, ancien député UMP par intérim et dans l'opposition tourangelle 
pendant 13 ans est sur la prochaine liste du maire de Tours.

On peut dire que Jean Germain a encore réussi son coup aujourd'hui en présentant sa nouvelle liste à la presse pour la campagne municipale. Nous avons en effet appris que, outre la conseillère municipale UMP, Laetitia Jallot, l'agglomaire de Tours avait aussi débauché un farouche opposant pendant sa mandature, j'ai nommé, Pascal Ménage... Cet ancien UMP, qui a force d'avaler des couleuvres et conscient du parfait désamour de la droite tourangelle à son égard, a donc préféré tombé dans les bras du sénateur-maire.

Un bon coup donc pour Germain, encore plus fort que l'histoire du téléphérique sur la Loire, fera parler dans les prochains jours et surtout bien foutre la merde dans la droite tourangelle à moins d'un mois du scrutin.

Néanmoins, cet épisode nous rappelle que politique et conviction ne font pas vraiment bon Ménage, il est important de rappeler ce que l'opposant Pascal Ménage déclarait sur sa future tête de liste, Jean Germain.

Bonne lecture !

A propos des mariages chinois : « Tout d'abord, je constate que les faits qui lui sont reprochés concernent son activité pour le compte de la Ville de Tours et l'agglo, en 2009 et 2010. Escroquerie, tentative d'escroquerie, prise illégale d'intérêt : les accusations sont graves et les sommes en jeu élevées. Où sont passés les 750.000 € dépensés conjointement par la Ville et par Tour(s) plus ? Je me mets à la place du contribuable tourangeau qui, tout comme moi, souhaite des explications. » (src)

"Au conseil municipal d’hier, il a été précisé que la SPL « Tours Val de Loire Tourisme » avait provisionné dans ses comptes une somme de 25 000 euros suite à la procédure prud’homale engagée par Lise Han à l’encontre de cette structure qui l’a licenciée ! Or, alors qu’une enquête est en cours pour démontrer les responsabilités des différents acteurs de l’affaire dite des  « mariages chinois », et que le directeur de la SPL « Val de Loire Tourisme », dans ce contexte trouble, a déjà été mis en examen au motif que l’emploi de Lise Han aurait été un emploi fictif, il nous paraît insensé que Jean Germain, président de cette société, entende faire payer à la collectivité, via cette structure publique, une nouvelle somme, cette fois-ci estimée à 25 000 euros ! Au nom des Tourangelles et des Tourangeaux, nous nous étonnons qu’une telle démarche de reconnaissance d’une dette de notre collectivité à l’intention de Lise Han ait pu être ainsi entreprise, quand cette opération pour le moins très aventureuse des « mariages chinois » est sous les feux de l’actualité judiciaire. L’opposition considère que les « mariages chinois » ont déjà coûté très cher aux contribuables et à l’image de notre ville, et qu’il n’y avait aucune urgence à acter, hier en conseil municipal de Tours, dans les comptes de la SPL « Tours Val de Loire Tourisme », cette somme de 25 000 euros pour Lise Han !" (src)

"Ces contrats concernant les mariages chinois ont toujours été entourés d’une grande opacité. Cette affaire donne une image catastrophique de Tours, déplore l’élu.De l’argent public est parti en fumée, sans que l’on sache vraiment quelles ont été les retombées économiques pour la ville." (src)

A propos de la tour sur l'îlot Vinci : « Les tours vont pousser comme des champignons. Dans le lot de tours, on a l’îlot Vinci, le haut de la tranchée, l’immeuble de 29 mètres au boulevard Heurteloup qui va remplacer l’ancien parking et une tour aux Deux Lions. Ce que je regrette, c’est la méthode. On n’a pas de documents de travail, de présentations pour les Tourangeaux. C’est pénible, on n’a que des bribes de croquis qui ne ressemblent à rien. Faut-il faire des tours à Tours ? Une tour à l’îlot Vinci de 54 m de haut, c’est totalement inadapté. Faire des signaux d’une telle hauteur dans une ville qui n’est pas très haute, ça paraît décalé. On ne nous apporte aucun argument économique. Il y a de vrais problèmes d’utilité, d’harmonie par rapport à l’architecture de notre ville. Jean Germain veut marquer son époque par les tours comme Jean Royer l’avait fait avec le Vinci ». (src)

A propos du recasage de Lise Han à l'office de Tourisme : "Il s'agit du fait du prince, on ne peut pas accepter une nomination dans de telles conditions" (src)

A propos de Charvet-Pellot et du tramway : "Je tiens encore une fois à réagir fortement à la décision du SITCAT de confier le design des 36 nouveaux bus de Fil Bleu à Régine Charvet-Pellot la PDG de RCP, mais aussi adjointe au maire de Tours.Bis repetita ! Après les quelques 500 000 € du budget de conception du design des rames du futur tram, c’est maintenant au tour des bus de Fil Bleu de bénéficier des bons soins de RCP dont le montant de la facture n’est d’ailleurs pas communiquée." (src)

Et j'en oublie surement...




1 commentaire:

  1. Député UMP de Tours jusqu'en 2007 pour se retrouver 25e sur la liste du maire socialiste ! On savait que le très charismatique Pascal Ménage avait un sens politique proche de zéro, mais à ce point... Il aurait pu, pour le moins, négocier une place dans les 10 premiers avec Germain. RDDV doit se retourner dans sa tombe.

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...