Site Meter

vendredi 11 mai 2012

Oui, une autre droite est possible...

Sous bonne garde
Photo : Moi sur Flickr

L’électorat de droite n’est pas plus moutonnier qu’un autre, mais on le mène où l’on veut, lui aussi. Et on en subit les conséquences. Car, comme le souligne cet autre politologue, Pierre Martin, Nicolas Sarkozy s’est "enfermé dans un piège". Il s’est mis lui-même dans un corner. Toujours contraint de surenchérir, parce que l’électeur s’habitue à tout, il s’est placé d’office dans l’incapacité de parler à un autre électorat que l’électorat FN. A supposer qu’il n’y ait plus eu qu’une stratégie possible, ce n’est pas en raison d’une quelconque fatalité, mais parce qu’ils ont saboté toutes les autres. 
S’il ne pouvait plus parler qu’à l’extrême-droite, c’est qu’il s’était lui-même irrémédiablement coupé de tout espace au centre.

Signalé par Nicolas, je vous invite à lire l'analyse de Koz au sujet de la "stratégie Buissonnière" de Nicolas Sarkozy... Oui, une autre droite est possible, encore faut-il qu'elle ne soit pas obsédée avant tout par la conquête du pouvoir (ou la conservation c'est selon) !

2 commentaires:

  1. Analyse assez foireuse sur les bords, puisque 75 % des électeurs de Bayrou ont choisi Sarkozy au second tour. D'autre part, alors que PERSONNE n'a appelé à voter pour lui au second tour (à part Dupont-Aignan…), il a tout de même frôlé les 49 % : comme stratégie catastrophique, vous avouerez…

    RépondreSupprimer
  2. Tu auras noté avec intérêt le 1er commentaire de mon ami Koz... ;-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...