Site Meter

lundi 29 août 2011

Crash d'avion à Chambray : la parfaite autorégulation de twitter...

Article : Incendie de Chambray, c'est pas un avion ?

Ce week-end, Philippe Samzun est revenu dans la Nouvelle République sur le traitement de l'incendie de Chambray-les-Tours le mardi 23/08 sur le réseau social twitter (il m'a interviewé à ce sujet d'ailleurs !). Dans cet article, il pointe le fait que l'incendie ait donné lieu à une rumeur sur son origine : un crash d'avion...

Je voudrai apporter quelques précisions à cet article qui voudrait pourrait faire croire que les réseaux sociaux sont le nid de multiples rumeurs colportés par des internautes crédules...

Comme le dit si bien le blogueur/animateur radio/éditeur Guy Birenbaum, cette rumeur est née sur twitter et c'est éteinte sur twitter :


Etape 1 : Lancement de la rumeur


C'est ce petit tweet très réaliste qui a lancé LA rumeur. Ced_Seven a "seulement" une vingtaine de followers et est localisé à Paris dans sa bio (Mais il voyage un peu ce monsieur ^^). Normalement l'affaire aurait du en rester là car son tweet aurait du se noyer dans twitter !

Etape 2 : Diffusion de la fausse information.

Le tweet de @Ced_Seven a été repris dans la foulée par @LeWebTourangeau (je ne sais pas si dans ce cas précis, il s'agissait d'un RT automatique ou d'un manuel de Julien) qui a donc diffusé cette information à ses 900 (et quelques) followers... Quand j'ai vu ce tweet, je l'ai moi aussi twitté en le reformulant et en mettant en copie trois journalistes de La NR pour que ceux-ci confirment ou non l'accident...

Ensuite cette information a été complétée par plusieurs twittos qui ont confirmé qu'il y avait bien un incendie à Chambray-les-Tours sans pour autant indiquer la cause de celui-ci...

Etape 3 : Des twittos journalistes vérifient l'information et mettent un terme à la rumeur.

Ensuite, comme l'indique La NR, Libération et l'AFP ont appelé la préfecture de l'Indre-et-Loire pour savoir si un avion s'était effectivement crashé à Chambray-Les-Tours. Les journalistes ont donc fait leur job : vérifier l'information... Dans un premier temps le journaliste @mguichard fait un tweet "ambiguë" sur l'incendie et ensuite une fois l'information confirmée par la préfecture, relaye la cause réelle de l'incendie (feu dans un entrepôt) qui a été aussi rediffusé par @LeWebTourangeau, par la suite...

Dans la mâtiné, la journaliste de La NR, Naëlle Le Moal enverra régulièrement aux twittos qui relayent un crash à Chambray (Moins d'une dizaine à tout casser !) un lien vers l'article de La NR (enfin ^^) publié !

On peut donc dire encore une fois que le travail d'autorégulation sur twitter a parfaitement fonctionné !

PS1. Si je devais refaire mon premier tweet, je crois que je mettrai un point d'interrogation ou un conditionnel... Et c'est que je ferai à l'avenir !

PS2. Par contre, au lieu d'analyser la diffusion de l'information sur les réseaux sociaux, la Nouvelle République devrait enquêter avec acharnement sur le monde politico-économique tourangeau et s'interroger pourquoi les "affaires" sont lancées par leurs confrères au niveau national pour redescendre ensuite au niveau local ! Et ça, ce n'est hélas pas une rumeur :-///


10 commentaires:

  1. rhooo tu vas encore nous agacer les journalistes locaux avec ton PS2 :)

    RépondreSupprimer
  2. Que la NR fasse un article pour s'étonner que des journalistes vérifient une info diffusée par des témoins directs ou indirects auprès de ceux qui savent (préfecture, pompiers...) est juste amusant. On appelle cela le b-a ba du métier, je crois...

    M.Gd

    RépondreSupprimer
  3. Et pour répondre à la remarque sur le tweet "amiguë" (merci pour les guillemets), il n'est que l'avancée de mes recherches en temps réel. Et oui, un confrère contacté sur place m'a bel et bien dit ce qui est contenu dans le tweet, et non ce que tente de lui faire dire le journaliste de la NR (confirmation d'un crash) qui aurait pu prendre le temps de me contacter. Mais bon, vérifier l'info c'est un métier...

    M.Gd

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a pas de fumer sans feu...
    :D

    RépondreSupprimer
  5. Tu fais dans le journalisme d'investigation, maintenant ?

    RépondreSupprimer
  6. @Gaël

    Si La NR force les internautes à mettre leur nez dans le caca, j'ai bien le droit de faire pareil, non ^^

    @M.Gd

    Ce matin là, je n'ai pas l'impression que nous (twitter) propagions une rumeur, mais plutôt que nous réagissions à un évènement à chaud ! Un crash d'avion est une hypothèse (crédible ou non) jusqu'à la cause réelle soit connue...

    @Sam37

    Effectivement, la fumée était bien là... On a même des twitpic ;-)))

    @Nicolas

    Je commence à me demander si le citoyen ne va pas finir par devoir faire ce travail d'investigation/contrôle que la presse en générale (et particulièrement la PQR) n'assume plus...

    RépondreSupprimer
  7. @dadavidov

    Je ne pense pas que la PQR ne fasse pas son boulot, mais simplement que sur un sujet comme celui-ci, il lui arrive parfois de se planter par méconnaissance criante du sujet.

    Du coup, plutôt que de tenter de comprendre le fonctionnement de Twitter et de reprendre le déroulé de la matinée, il est plus simple de fustiger le réseau, quitte à transformer les faits au profit de sa crèmerie.

    M.Gd

    RépondreSupprimer
  8. @M.Gd

    Je crois que P. Samzun a bien repris le déroulé de la matinée mais se plante plutôt sur son analyse de l'outil et de sa finalité :

    - Si il y a eu 10 twittos qui ont cru à la thèse du crash, ce n'est même pas sûr ! Est ce que ça en fait une rumeur qui mérite d'être traitée dans le quotidien !?! L'article sur l'incendie en lui-même suffisait largement...

    - twitter est un lieu de partage et de discussion... Et comme je l'ai écrit, les fausses informations sont donc désintoxés par la communauté.

    C'est donc mon (humble) vision des choses que j'aurai aimé voir mise en avant dans les colonnes de La NR et pas cette sempiternelle rengaine : "Le Net c'est mal", qui me rappelle le traitement de l'affaire J. Germain/IGEN dans ce même quotidien !

    RépondreSupprimer
  9. @Dadavidov

    Bien repris le déroulé? Où a-t-il vu qu'un journaliste avait relayé cette fausse information? Quel élément a-t-il à opposer?

    Ça me rappelle la belle époque (2010) où la direction du journal crachait sur ces méchants journalistes d'internet qui fouillaient les poubelles des cuisines pour rappeler le passé de certains candidats aux régionales.

    Bon, c'était, ce coup-ci, pour venir au secours d'Hervé Novelli...

    M.Gd

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...