Site Meter

samedi 5 mars 2011

«Les fraudeurs volent les Français»

Paris: Aligre Market, Melons
Photo : Pete Reed sur Flickr

Ce matin en écoutant émission Mediapolis sur Europe 1, j'ai failli m'étrangler en entendant une publicité pour le Figaro Magazine du week-end :

Cette semaine en couverture du Figaro magazine, "La grande triche" (RSA, pensions de retraite, prestations chomage, allocations familiale, aides au logement, arrêts maladie)... Au total, la fraude sociale représente chaque année, quelques 15 milliards d'Euros, soit la moitier du déficit des comptes sociaux l'an dernier... L'enquête du Figaro magazine n'est pas seulement accablante. Elle montre que notre système de protection sociale n'a plus les moyens de supporter une telle fraude.
[mp3]

En fait, de dossier, il s'agit plutôt de trois articles de la journaliste Sophie Roquelle (qui heureusement pour elle n'a pas de twitter !) : "Allocations logement, sécurité sociale : la grande triche", "La journée d'une contrôleuse de la CNAV" et une interview du ministre du Travail, de l'Emploi (ou plutôt du Chômage !) et de la Santé (à qui j'ai piqué le titre du billet !).

A lire ce dossier, on a l'impression de lire un publi-reportage de l'UMP tant le sujet est instrumentalisé :-/

Insidieusement, la journaliste fait tout de suite un rapprochement entre l'immigration et la fraude : "Quatre femmes, 17 enfants et 175.000 euros de prestations sociales en trois ans !"

Hum, ça commence bien...

Ensuite, les chiffres donnés proviennent d'un groupe de travail de députés (bonjour, l'expertise !) dont le rapport n'a toujours pas été publié !

Que les choses soient clairs, tout système entraîne des fraudes et celles-ci doivent bien entendu être traquées et punies (comme tous les autres délits d'ailleurs !)... Mais une nouvelle fois, faire l'amalgame entre l'immigration et la fraude est une chose abjecte ! Et remettre en cause le système social français à cause des fraudes l'est tout autant...

Le seul éclair de lucidité de l'article est :

Certes, les bataillons de contrôleurs sont encore bien faibles: 88 à la Cnav, environ 250 à la Cnam, 630 à la Cnaf... Quant aux 2500 inspecteurs du travail et 1550 contrôleurs Urssaf, ils consacrent respectivement 12 et 14 % de leur temps à lutter contre le travail illégal.

Quoi ! La fraude serait de 15 milliards et l'effectif pour y remédier est aussi faible ! Si l'Etat veut faire baisser la fraude, il doit aussi y mettre les moyens ! Sinon, autant donner un coup d'épée dans l'eau...

Je n'achète pas Le Figaro et je sais que ce n'est pas prêt de changer...

5 commentaires:

  1. Bien d'accord. Il y a toujours eu de l'acharnement, voire une accusation directe, à l'encontre des étrangers.
    Cela se rencontre également en Belgique.
    Mais 15 milliards me semble être un chiffre construit "à la louche".

    Ce sont d'excellentes remarques, dadavidov.

    RépondreSupprimer
  2. Et le 10 milliards de fraude à l'ursaff donc le travail au noir... dans les 15 Europe 1 comme le figaro n'en parle pas trop , forcement ce sont des entrepreneurs qui fraudent.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu cette vomissure hier , elle entre dans la stratégie du feu nourri contre les étrangers mené par l'UMP. Ce genre d'articles persuadera davantage les électeurs de droite d'aller vers Marine : une migration naturelle, un retour aux sources.

    RépondreSupprimer
  4. @xiiime

    Jeter l'opprobre sur une catégorie de citoyen est dégueulasse... Encore plus pour détourner l'attention des vrais problèmes et enjeux de la société...

    @Nicolas

    Encore trop...

    @Dagrouik

    Je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou mauvaise fraude... C'est à l'état de mettre les moyens humains et systèmes informatiques pour la faire baisser...

    @Captainhaka

    Oui, on voit que Le Figaro est inféodé à l'UMP et c'est tout à leur déshonneur :-///

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...