Site Meter

vendredi 18 février 2011

Opération Restos du Coeur : un billet publié = 10 repas offerts



[Ceci est un billet non sponsorisé mais c'est pour la bonne cause !]



Les restos du coeur organisent leur grande collecte nationale les 4 et 5 mars prochain. Pour participer à la diffusion de cette information, Danone et Carrefour s'engagent à offrir 10 repas aux Restos du Coeur pour chaque billet publié.

Il suffit :

1. Ecrire un billet en relayant l'opération.

2. Insérer l'image suivante dans le billet.

3. Envoyer un email aux restos du coeur (blogueurs@restosducoeur.org) pour les prévenir et comptabiliser votre billet.

Voilà, c'est fini !


Je passe le relais à :


Information via : Blog de Hugues Habert


11 commentaires:

  1. Je ne relaie évidemment pas la publicité de deux multinationales. S'ils ont 10000 billets, ça fera 100 000 repas, soit environ 1 millions d'euros, au mieux, soit une paille dans leurs bénéfices réciproques.

    En outre, nourrir les gens n'est pas du domaine de la charité mais de la solidarité nationale. Si Danone et Carrefour voulaient aider les pauvres, ils paieraient correctement leurs fournisseurs, leurs employés et appelleraient à voter à gauche.

    RépondreSupprimer
  2. Mais Nicolas, tu es comme la Région Bretagne avec la campagne FNE ! Tu vois le mauvais côté des choses :-/

    Il s'agit avant tout d'une opération pour faire savoir et faire venir des gens à la collecte nationale ! Je me tape de savoir qui donne ces 10 repas pour ce billet... Ce qui compte, c'est que les Restos aient des denrées alimentaires, produits d'hygiène et produits pour bébé...

    Tiens, rien ne m'oblige à aller ce jour là chez Carrouf et d'acheter des produits Huuuuum Danone d'ailleurs !

    [Tu as des raisonnements étranges, parfois !]

    RépondreSupprimer
  3. J'encourage l'initiative des Restos et uniquement celle-ci? Que Carrefour et Danone y voient là un moyen de continuer d'emplâtrer du pognon, ça les regarde éthiquement parlant. Là, le but est bien entendu de pousser les gens à donner. Là, ça me regarde.

    Merci Davidovn c'est publié!

    RépondreSupprimer
  4. Zette, Dada,

    Je ne veux pas que les gens donnent ! Ils donnent, ils sont contents, ils votent Nicolas Sarkozy qui foutent en l'air la solidarité nationale !

    Je ne connais pas le budget des restos du coeur, mais prenez celui du téléthon : environ 100 millions, en baisse.

    Celui de l'Elysée : environ 120 millions, en hausse.

    On fait appel à la générosité des gens pour nourrir et soigner les autres et pendant ce temps, Sarko se paie un avion à 180 millions. Hors budget de la Présidence, je suppose...

    Je me fous des bénéfices de Carrefour et de Danone, mais la politique de Nicolas Sarkozy favorise les gros groupes du CAC40... Et tout le socle industriel de la France (les PME) part en couilles...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne jouerai pas le rôle de rabatteur pour Carrefour et Danone. Y a des limites à tout !

    Total accord avec Nicolas.

    RépondreSupprimer
  6. J(observe que Nicolas et Denis sont d'accord... pour une fois !
    Cela suffit à me faire partager l'initiative que je vais relayer. Qu'on le fasse ou non, cela ne changera rien pour les multinationales...

    RépondreSupprimer
  7. Philippe,

    Denis et moi sommes toujours d'accord, c'est pour ça qu'on s'engueule.

    Plus sérieusement, il ne s'agit pas des multinationales, il s'agit du fait de considérer normal la fin de la solidarité nationale...

    Quand on est à gauche, ça me parait très grave, ça veut dire qu'on renonce à changer un modèle de société.

    RépondreSupprimer
  8. non, pour les mêmes raisons que Nicolas

    j'insisterai même sur le point social : si Carrefour veut aider les gens qu'il les paie normalement. quand j'ai commencé à bloguer une caissière venait d'être viré du Carrefour de Port au Bouc pour avoir avoir volé un steack

    RépondreSupprimer
  9. Si j'ai fait ce billet, ce n'est ni pour Danone ni pour Carrefour mais pour les restos et ça ne m'empêche de penser à ce qu'ils sont et ce qu'ils font...

    Je n'oblige personne à relayer l'info, vous faites ce que vous voulez...

    @Nicolas

    Faire ce billet ne cautionne pas la "charité privée" au lieu de la solidarité nationale... Les 2 peuvent très bien cohabiter... En cherchant un peu, j'ai vu que c'était le gouvernement Bérégovoy en 1992 qui avait mis en place la déduction fiscale de 50% sur les dons aux associations caritatives... C'est donc la gauche qui a lancé cette grande tendance de dé-solidarité nationale :-///

    RépondreSupprimer
  10. Dada,

    La gauche n'a pas fait que des bonnes choses. A la limite, c'est Coluche qui est à l'origine de ce bordel.

    Elles ne peuvent pas cohabiter, ce n'est pas vrai : l'état se désengage de tout.

    RépondreSupprimer
  11. Je partage assez l'avis de Nicolas, et j'ai beaucoup hésité. Carrouf, Danone, c'est boycott depuis longtemps. D'accord ou pas avec le procédé, comme dit Philippe, ça ne change rien, sauf qu'à l'autre bout, il y a de l'humain, et dans une misère qu'on peine souvent à imaginer...
    Donc, j'ai mis mon mouchoir dessus, et j'ai relayé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...