Site Meter

mercredi 5 janvier 2011

Abrogation des 35H : la mauvaise salade de Novelli...

Salade Niçoise
Photo : Stijn sur Flickr

Suite à la polémique sur les 35 heures lancées par Manuel Valls, l’UMP a sauté sur l’occasion pour avancer l’annonce de son projet pour régler son compte aux 35 heures… Notre Hervé Novelli national (euh régional !) ex- secrétaire d'État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises (etc etc...) était ce matin chez JJ Bourdin sur RMC pour faire sa com !

[audio/mp3] Hervé Novelli sur RMC ce matin

Novelli fait 3 constats pour justifier son combat contre les 35 heures et le fait « qu’on payerait pour travailler moins et pour travailler plus » :

* 22 milliards d’allégements de charges pour les entreprises à cause des 35 H

* 4 milliards pour la détaxation des heures supplémentaires

* Loi de Xavier Bertrand en 2008 sur le dialogue social pour renégocier les 35H est inefficace


Tout d’abord, les 22 milliards d’allégement de charges ne concernent pas les 35H (même si ces allégements ont été décidés pendant la même période !) : ce sont des exonérations de charges sur les bas salaires (pour les salaires compris entre 1 et 1,6 fois le SMIC !)… Ces 22 milliards n’ont donc rien à voir avec le temps de travail ! Ce n’est donc pas un coût lié aux 35 heures… (Par contre, il doit y avoir une réflexion sur l’utilité de ces allégements qui sont en partie responsables de la smicardisation de la société !).

Pour la détaxation des heures supplémentaires, Hervé Novelli, quand il était encore au gouvernement (sic !) nous vantait cette mesure… Malheureusement la détaxation des heures sup. est un échec car elle coûte cher à l’Etat et que cela ne crée pas d’emplois ! Si c’était une mauvaise mesure, il ne fallait donc pas la mettre en place !

Pour finir, Hervé Novelli tacle l’ancien patron de l’UMP Xavier Bertrand qui aurait fait voter une loi inefficace sur le dialogue social… Eh oui, c’est malheureux mais les entreprises ne veulent pas revenir sur les 35 heures car elles ont profités des négociations pour obtenir l’assouplissement du contingent des heures supplémentaires et augmenter leur productivité. Malgré l’obtention de jours de RTT, comme les entreprises n’ont pas embauché, les salariés se sont vu faire le même travail pendant un temps de travail « réduit » (en jours, pas en heures, hein !).

Pour ce qui est des propositions UMP, Hervé Novelli est beaucoup moins disert ! L’UMP compte proposer la suppression (pure et simple !) de la durée légale du travail en s’alignant sur les directives européennes et forcer des accords de branches : il n’y aurait plus de durée légale mais une durée conventionnelle :-/ En fait, l’UMP ne veut pas trop se mouiller et souhaite que ce soit les syndicats (représentants les salariés) et le patronat qui s’entendent sur le temps de travail… Le problème, c’est que personne ne le veut :D

Pour finir, Bourdin a posé à Novelli la question qui tue : « Est-ce que ça va créer des emplois ? »

En bon libéral, Novelli lui a fait la leçon :

« Jusqu’à présent, selon toutes les lois économiques, lorsqu’on travaille plus, ça génère de la croissance et cette croissance, elle est créatrice d’emploi. C’est la théorie. Et bien, je pense qu’il faut faire rimer la théorie et la pratique et faire en sorte qu’en France, on en arrête avec des lois carcans qui brident notre économie »
Pas besoin de faire de longues études d’économie pour savoir que tout ça, c’est du bidon : produire ne crée pas de la croissance… On produit si il y a une demande donc si il y a des gens qui ont les moyens d’acheter cette production… Le cercle vertueux libéral n’existe pas. Et tant que les charges des ménages augmentent plus que les revenus : ça n’est pas près de changer !

3 commentaires:

  1. Heureusement que tu es là pour parler de Novelli !

    RépondreSupprimer
  2. Par contre :

    "Par compte, il doit y avoir une réflexion sur l’utilité de ces allégements qui sont en partie responsables de la smicardisation de la société !"

    Quel rapport entre les allégements de charge et la smicardisation ? Au contraire, ça coûte moins cher aux patrons d'augmenter les smicards...

    RépondreSupprimer
  3. Pour le retour à la loi De Robien sur la semaine de 4 jours !

    Je suis pour l'abrogation des 35h, loi mal ficelée, inefficace en matière de lutte contre le chômage et ruineuse pour l'état.

    A condition que l'on revienne à son ancêtre, la loi De Robien (juin 1996) permettant aux entreprises de passer l'intégralité de leur personnel à la SEMAINE de 4 JOURS (modulable sur l'année), avec une baisse de salaire maxi de 3% au delà de 1500€/mois (400 pme sont toujours sous ce régime à l'heure actuelle).

    Coût pour l'entreprise : 0

    Potentiel de création d'emplois temps plein / CDI (selon une étude du Ministère du Travail): 1,6 MILLIONS au grand minimum !

    Coût pour l'état (selon une étude de la Caisse des Dépôt) : 0

    voir les ouvrages de Pierre Larrouturou à ce sujet.

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...