Site Meter

vendredi 19 novembre 2010

Catherine Nay au pays du Karachigate...



Infographie : Idé / Reuters

Hier soir, je suis tombé sur le 1820 d’Europe 1 animé par Nicolas Demorand. J’écoute cette émission de temps en temps et suite aux révélations de Charles Millon, un débat était consacré à l’affaire Karachi qui me tient à cœur : « Est-ce une affaire d’Etat ? »


[Je mets le fichier audio pour Rimbus qui n'a pas la radio ! J'espère qu'il connait le podcast ;-))) ]

Etaient présents autour de la table avec Nicolas Demorand : David Abiker, Olivier Duhamel, Claude Askolovitch et Catherine Nay

Ce sont les propos de Catherine Nay qui m’ont particulièrement énervés, agacés voir révoltés ! Catherine Nay symbolise pour moi le journalisme couché comme diraient certains… J’ai beaucoup de mal à détecter un sens critique dans ses analyses…

Son discours pendant ce débat n’a fait que renforcer ce que je n’apprécie pas chez elle !

Tout d’abord, j’ai été heureux d’apprendre qu’elle avait mené une enquêtes sur l'affaire Karachi ! ? !

« En tout cas selon mon enquête… Moi, on m’a répondu que tous les services de renseignements qu’ils soient français, américains ou britanniques disaient qu’il n’y a aucun lien entre l’attentat de Karachi et la vente de sous-marins signés en 1994. Quand il y a eu cet attenta de Karachi en 2002, c’était quelques mois après le World Trade Center et quand ces malheureux français sont morts, le même jour, le consulat américain a été frappé avec le même type d’explosifs et avec le même type de détonateurs »
Catherine Nay a donc mené « son enquête » ! Auprès de qui ? on ne sait pas… Mais elle continue à relayer la première version qui est maintenant abandonnée par la justice française…

Catherine Nay ne nie pas qu’il y ait pu y avoir des rétro-commissions mais selon « son enquête », au moment de l’attentat, celles-ci auraient été réglées à 95 % ! Donc, ce n’est sûrement pas un mobile suffisant pour provoquer un attentat et tuer des dizaines de gens…

Les rétro-commissions auraient-elles pu servir à financer la campagne Balladur ? Là, son argument est imparable et elle le tient de Nicolas Sarkozy, lui-même (sic !)…

« La question a été posé à Nicolas Sarkozy dans un déjeuner de journalistes… Et il a répondu : écoutez, Edouard Balladur n’avait pas besoin d’argent pour faire campagne parce qu’il y avait les fonds secrets… Et il y a en plus, connaissant Edouard Balladur qui est quelqu’un de trouillard… n’est pas quelqu’un… qui a tellement peur d’avoir des ennuis, qui est de fuir les choses illégales »
Voilà, l’argument massue qui tue : « Nicolas Sarkozy m’a dit ! »

Je ne crois pas que le métier de journaliste soit de relayer la version officiel d’un gouvernement ou de chef de l’Etat mais d’enquêter et de fournir des faits et/ou des preuves pour expliquer un événement…

Je n’espère maintenant qu’une chose : que le secret défense soit levé dans cette sombre histoire pour savoir si il y a bien eu un financement illégal de la campagne présidentielle de Balladur en 1995, pour savoir enfin si il y a un lien entre ces rétro-commissions et l’attentat de Karachi… Les familles des victimes et les français ont le droit de savoir !

Pour en savoir plus sur l’attentat de Karachi, je vous propose cette vidéo de MediaPart qui synthétise les principaux éléments de l'affaire :

Source : Mediapart.fr

PS. J'aimerai bien aussi que les journalistes arrêtent de cantonner Nicolas Sarkozy à son rôle de porte-parole pendant la campagne du candidat Balladur en 1995... Il était aussi (et surtout) directeur de la campagne (donc il supervisait tout !) et ministre du budget de l'époque (il signait les chèques, quoi !)



5 commentaires:

  1. Sympa ce billet...
    premièrement, parce tu as fait l'effort de mettre l'extrait audio rien que pour moi, c'est un honneur, merci !
    deuxièmement parce que tu tords le coup à Catherine Nay et qu'il fallait bien que quelqu'un le fasse.

    RépondreSupprimer
  2. @Rimbus

    Ce n'est pas un effort car je le fais systématiquement pour une émission de radio ;-))) [Mais le lien est exprès pour toi !]

    Pour ce qui de Catherine Nay, elle n'est hélas pas la seule... T'as de la chance de ne pas écouter la radio... Je te déconseille vivement d'écouter l'émission "Les grandes voix d'Europe1"... Un vrai calvaire :-/

    RépondreSupprimer
  3. Non : le directeur de la campagne d'Edouard Balladur, c'était Nicolas Bazire.

    Le porte-parole de la campagne d'Edouard Balladur, c'était Nicolas Sarkozy.

    Le clan est très soudé : Nicolas Bazire sera même le témoin de mariage de Nicolas Sarkozy avec Carla Bruni en février 2008.

    Sinon, un très bon article :

    Attentat de Karachi : ces documents qui restent cachés.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/11/23/karachi-ces-documents-qui-restent-caches_1443806_823448.html

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que vous êtes aveuglé par votre antisarkozysme viscéral...
    Que Balladur ait perçu de l'argent "black" pour financer sa campagne de 1995, ce n'est pas prouvé pour le moment mais c'est plausible. On pourrait dans la même veine s'interroger aussi sur le financement des campagnes de Chirac en 1988 et 1995, et sur celle de Mitterrand en 1988. Ce déballage ne m'intéresse pas beaucoup, mais si vous aimez fouiller dans les tas de m.... de 15 ou 20 ans d'âge, c'est votre droit.
    Par contre il faudrait qu'on explique le lien logique qu'il pourrait y avoir entre un attentat de 2002 et des éventuelles rétrocommissions qui auraient été perçues en 1995. A la rigueur le non-versement de commissions promises peut mettre en colère (encore que 7 ans pour se mettre en colère, c'est beaucoup), mais que viendraient faire là-dedans les rétrocommisions ?
    Et quoi qu'il en soit, les seuls responsables de l'attentat sont ceux qui l'ont commis et leurs commanditaires.
    Le problème avec le web, c'est que n'importe qui peut s'en servir pour insinuer n'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  5. @Anonyme

    [Savez-vous que vous pouvez donner un pseudo et un email pour suivre les réponses ?]

    - Je ne suis pas anti-sarkozyste viscérale comme vous dites mais il est vrai que les "valeurs" véhiculées par l'UMP sont à l'antipode de ma vision de la société !

    - L'affaire Karachi va maintenant au-delà de l'attentat en lui même... Les rétro-commissions et le financement illégal de la campagne Balladur méritent tout autant d'être élucidés et si cela doit éclabousser les deux partis de gouvernement, cela n'est pas un problème si ça peut remettre les politiques dans le droit chemin... Que tout ceci ait 1 an ou 15 ans, ça ne change rien à ma façon de voir les choses... On devrait fermer les yeux sur les agissements de nos "puissants" !?!

    - Pour le web, ce n'est qu'un support... Vous ne pouvez pas empêcher de faire circuler l'information (le bouche-à-oreille ou les conversations entre individus sont un autre moyen plus rudimentaire) mais c'est vrai que le potentiel de diffusion est démultiplié !

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...