Site Meter

mercredi 16 juin 2010

En français : écrire un tweet, c'est "tweeter" !



Posted by Picasa


N'en déplaise à Nicolas, twitter donne dans sa version mobile (photogarphie ci-dessus) la traduction officielle du verbe anglais "to twitter" (gazouiller).. c'est donc le verbe "tweeter" : je tweete, tu tweetes, il tweete etc...

Et c'est Stephanie de "Climb to the stars" qui m'a remis les idées claires sur les différentes traductions à utiliser :)

PS. Il reste encore à définir officiellement le nom de la personne qui tweete !

25 commentaires:

  1. Pas d'accord du tout avec la démonstration.

    1. En français, seul le "i" se prononce "i".

    2. Le "ee" en début de mot n'existe pas en anglais (d'ailleurs le "tw" n'existe pas, non plux, on pourrait dire touiter, plutôt, il faudrait lancer un débat, ce soir sur PMA peut être).

    La seule question qui se pose est de savoir si, dans la forme française, il faut un ou deux "t" (deux ou trois, fait). J'hésite entre twiter et twitter... Pour l'instant, je ne vois pas d'autres verbes du premier groupe qui finisse par "itter").

    RépondreSupprimer
  2. Mais si c'est la traduction officielle par twitter, pourquoi lutter ? (ou en tout cas, chercher une autre traduction !)

    RépondreSupprimer
  3. Non. Une société étrangère ne peut pas définir un mot de la langue française, c'est à l'Académie de le faire.

    J'ai lu le billet en question, les commentaires, l'argument est louable mais ce ne sont pas les blogs geeks, non plus, qui vont faire la langue Française.

    C'est Twitter qui a déconné quand il a choisi son nom. C'est comme si une boite française se faisait appeler "crétiner" ou, mieux "to crétin".

    Le sujet est grave.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, c'est sympa, mais avant d'écrire un blog de geek j'ai quand même une licence en français, hein.

    A l'oral, le son dans "tweet" est le son du "i" français normal. (Comme dans "Isabelle".) Le son "i" court anglais n'existe pas vraiment en français.

    Maintenant, quand on importe un mot d'une langue à l'autre, on est en terrain glissant. Est-ce qu'on se base sur l'oral ou sur l'écrit? Il me semble (mais je suis prête à ce qu'on me démontre que c'est autrement, preuves à l'appui) qu'on importe l'écrit tel quel, en faisant ce qu'on peut pour adapter la prononciation à notre appareil phonatoire déficient pour imiter les sons d'autres langues.

    En anglais, la conjugaison du verbe est très clairement "I tweet". (Je vais pas refaire l'explication de mon article, mais bref.)

    Après, effectivement, on peut jouer les franciseurs extrêmes et vouloir écrire "ouikende" (tiens, pourquoi on écrit pas "wik-end" d'ailleurs?), blogue (pour le nom), touite. Allez-y si vous voulez. Moi je trouve que ça nous donne des mots à l'allure vraiment ridicule.

    RépondreSupprimer
  5. Stéphanie,

    Oui, c'est "l'oral qu'on importe". En français, jamais le double "e" ne se prononce "i"...

    Par ailleurs, on n'importe pas un mot, on crée un mot à partir du nom d'une application.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne comprends pas trop le point de ce débat pour être tout à fait honnête.

    Nous avons la une société Américaine avec une marque en propre qui a décidé d'une adaptation locale de ses différents termes. L'académie Française n'a aucun rapport et pouvoir dans le cas d'une terminologie propre à une entreprise et un service.

    Nous pouvons après argumenter sur la pertinence de cette adaptation mais pas sur les choix propres d'une société.

    Concernant l'article de Nicolas, twiter n'a jamais existé dans la langue de Molière je ne vois donc pas comment il peut affirmer qu'il faut écrire "Twiter" alors même que Stéphanie souligne bien quels ont été les choix de Twitter .corp

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas, Nicolas, Nicolas,

    Ce n'est pas twitter qui a inventé "tweet", qui signifie gazouiller comme le mentionne Stéphanie.

    En français on est "speed", et depuis longtemps, Coluche le mentionne il y a 30 ans.

    Quel traître ce Coluche, hein.

    Cela dit je vous laisse, j'ai un meeting (autrement dit, tout cela n'est finalement pas très important...).

    RépondreSupprimer
  8. Cette polémique est passionnante...

    Antoine, vous vous gourez complètement ! C'est même inutile de débattre, à ce point...

    C'est "la rue" (le peuple) qui fait la langue, étentuellement repris par l'académie ou par Robert ou Larousse... Pas une entreprise commerciale américaine. A partir du moment où le mot est utilisé dans le langage courant, la société créatrice perd ses droits (à part commerciaux).

    Je ne vois pas en quoi elle pourrait m'empêcher d'utiliser twit ou twiter ! Par contre un minimum de respect pour ma langue maternel m'empêche d'orthographier le mot avec deux e consécutifs.

    En outre, le positionnement de Twitter est grotesque : il s'agit de la langue française et twit ne veut pas dire crétin en Français !

    Aussi bien, en serbocroate, tweet veut dire : "putain de ta mère, enculé". Par respect pour les ex-Yougoslaves, il serait souhaitable d'éviter...

    RépondreSupprimer
  9. Stéphane, Stéphane, Stéphane,

    Je ne gazouille pas, j'émets d'un messages courts en 140 caractères...

    RépondreSupprimer
  10. En outre, il ne s'agit pas d'importer un mot de la langue anglaise, comme tweed ou meeting ou feeling ou autre, un mot qui existe réellement, mais de créer un mot qui consiste à faire usage de l'application nommée Twitter.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai dû mal comprendre: on peut importer "feeling", "week-end", "meeting", "speed", "tweed", mais pas "tweet", mot qui existe dans tous les bons dictionnaires anglais depuis bien avant l'écriture de la première ligne de code de twttr (le nom original du service "twitter")?

    J'ai dû rater quelque chose...

    RépondreSupprimer
  12. Oui mais tu vois Nicolas, c'est une question d'usage, justement. Moi j'y gazouille, j'y babille, j'y éructe et j'y râle.

    RépondreSupprimer
  13. Stéphanie,

    On peut importer ce qu'on veut ! J'utilise pour ma part Twitter et je parle de twit car je ne savais pas ce que voulait dire tweet.

    Twit est un mot "inventé", créé à partir du nom de l'application. Je ne l'ai pas importé. C'est comme le verbe bloguer qui est créer de toute pièce par la langue française et sera probablement prochainement dans les dictionnaires.

    RépondreSupprimer
  14. Dada,

    C'est incroyable, ils viennent par lot.

    Je suis désolé, je ne suis plus "on line" de midi jusqu'à demain matin, ça va faire un trou.

    Stéphane,

    Gazouille, gazouille.

    RépondreSupprimer
  15. Antoine Grillon17 juin 2010 à 11:56

    @Nicolas,

    Je respecte tout à fait le fait d'avoir ses points de vue propres cependant je ne me permet pas de te dire que tu te plantes complétement et que mon commentaire est en dessous de tout... Ne partons pas cependant sur des débats stériles, cette discussion ayant tout son intérêt et raison d'être.

    Concernant Twit vs. Tweet, il s'agit effectivement de "la rue" quand au choix final de la bonne ortographe. Je tiens cependant à préciser qu'étant utilisateur de Twitter depuis maintenant fort longtemps, c'est la premier fois que je vois cette ortographe Twit. Alors je suis peut-être "déconnecté" de la société FR mais l'ensemble de mon réseau utilise la terminologie Tweet lors de nos échanges dans notre chère langue.

    Je tiens à préciser que je suis un fervent défendeur de la langue francaise mais de la même manière que nous avons importé des mots étrangers dans notre langue (et pas qu'Anglais mais aussi Hongrois, Polonais, Allemand...), de nombreux termes francais sont également utilisés dans d'autres langues de part la non existence de ceux-ci auparavant (Tweed étant un parfait exemple)

    Comme le précise Stéphanie, notre langue s'anglicise mais cela fait partie des évolutions naturelles d'une langue vivante et ce depuis des centaines d'années. Notre ortographe était bien différente de celle actuelle au moment du siècle des lumières.Le Latin ne bouge pas, effectivement puisqu'étant une langue morte.

    Et si vous souhaitez réellement une traduction et non pas une simple transposition, Stéphane a la réponse avec le gazouillage qui est la traduction littérale.

    Si vous souhaitez une vraie traduction, le terme gazouiller doit être utilisé. Si vous souhaitez garder la consonnance Twitter, il importe alors de respecter les choix de traduction de cette société ainsi que les usages ayant été implémentés par les utilisateurs francophones historiques du service (ou early-adopters ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Je vais vous mettre à l'aise tout de suite, en vous proposant l'orthographe du futur: touhwouitay (avec ay à la fin pour l'infinitif, c'est plus djeunz).

    Je touhwouite, tu touhwouitz, il touhwouitt (deux t, ça fait mieux).
    Vous touhwouittassiayz!
    Ils eurent touhwouittay!

    Non non, ne me remerciez pas! ^^

    RépondreSupprimer
  17. Antoine,

    Je suis abonné à Twitter depuis avril 2007 et je dis "twit" depuis.

    Tweed n'est pas un exemple parfait. Le verbe correspondant "Tweeder" n'existe pas.

    Le verbe speeder existe mais je ne sais même pas "to speed" existe en anglais (il faut reconnaitre que je parle pas anglais, mais 95% des français qui parlent en anglais ne connaissent par "tweet").

    RépondreSupprimer
  18. "to speed" existe parfaitement. (Quoi, tout ce fatras et tu ne parles même pas anglais? Je suis déçue. Comment tu peux nous faire des théories sur les relations entre ces langues si tu n'en parles qu'une?)

    RépondreSupprimer
  19. @Nicolas

    Aîe ! En avouant utiliser le verbe "speeder"... tes adversaires marquent un point :PPP

    RépondreSupprimer
  20. Antoine Grillon17 juin 2010 à 12:30

    Je n'aborderais pas le point du "speeder" et nul besoin de jouer sur cela si effectivement tu ne parles point Anglais, cela serait un désavantage pour toi.

    Quand à faire rentrer des termes commerciaux dans notre langue, nous utilisons tous le mot frigidaire alors qu'il s'agit pourtant d'une marque...

    Twitter n'est pas un verbe non plus. Nous nous égarons en abordant des points de grammaire. Ce débat n'a pas existé aux Etats-Unis et je trouve malheureux que vous l'ayez en France alors que c'est un service Américain qui fait ce qu'il veut avec sa marque.

    Mais notre chère société francaise adore ces débats qui souvent ne servent à rien car déjà résolus.

    Si vous souhaitez respecter la langue de Molière en tout point, vous devriez alors utiliser le verbe gazouiller et rien d'autre. Dans le cas contraire, il convient de suivre les termes donnés par Twitter, dans notre cas: Tweeter (venant de découvrir pour la première fois l'interface Twitter en Francais)

    RépondreSupprimer
  21. Stéphanie,

    Je ne fais pas de relation entre les langues, justement, contrairement à toi ! J'utilise twitter, donc je twite.

    Antoine,

    Ca ne serait pas en désavantage pour moi, bien au contraire. D'ailleurs tu as mis un "A" majuscule à "anglais" : c'est une faute de français.

    Je n'utilise pas frigidaire (mais klaxon).

    Au états-unis "Twit" veut dire crétin, la question ne se posait pas.

    Cela dit, c'est toi qui vient débattre, moi je dis des conneries pour avoir "backtwits" et ça marche très bien.

    Gazouiller désigne le bruit que fait un oiseau, un son régulier et strident. L'utiliser pour les conneries de twitter serait une insulte à la langue de Molière.

    Quant à "suivre les termes donnés par Twitter", je n'en vois pas l'intérêt.

    RépondreSupprimer
  22. Cher Dadavidov
    Ce débat est parfaitement stérile : Twitter étant un site de microbloguage,
    on n'y twitte pas plus qu'on y tweete : on y blogue (-:

    RépondreSupprimer
  23. @Christophe

    Ce débat n'est pas stérile !

    Je suis mauvais en orthographe (et en grammaire aussi !)... Comment veux-tu que je sache si je fais des fautes, si on ne me dit comment on doit écrire ces mots !?!

    A un moment, il faudra qu'une autorité supérieure tranche et prenne une décision (je sais, c'est dur) !

    RépondreSupprimer
  24. Cher David

    Comme je l'ai déjà expliqué ici

    http://christreportertwitstories.blogspot.com/2010/06/la-guerre-des-leurres.html

    " Dans l'espace numérique existe un lieu où les oiseaux peuvent déployer leurs ailes, libérer leurs plumes. On appelle ça la cuicosphère.

    Chacun peut y cuitter comme bon lui semble. C'est une liberté précieuse..."

    A bon cuitteur de la cuicosphère, salut (-:

    RépondreSupprimer
  25. Gas Oil, Gazole, Fuel, Fioul, Tweeter, Touiter.
    Sans rentrer dans le débat (je n'ai pas lu les commentaires), je pense que les deux formes doivent être acceptées, ainsi que tweeteur ou touiteur.

    RépondreSupprimer

Les commentaires ANONYMES ne sont pas acceptés. Merci de prendre au moins un pseudo SVP ;-)))

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...